Le plan Juncker n'est pas suffisant pour sauver l'UE

Le plan Juncker n'est pas suffisant pour sauver l'UE

Déclaration de Gregor Gysi, Président du Parti de la Gauche Européenne:

Le président de la Commission européenne Juncker a raison en appelant la liberté, l'égalité et la règle de droit les principes d'une Union meilleure - mais cela n'est pas suffisant pour un fondement stable et un nouveau départ de l'UE avec succès. Environ 120 millions de personnes dans l'UE vivent dans la pauvreté, 21 millions sont au chômage. Dans certains États membres, les taux de chômage dépassent le 20% depuis des années. Jean-Claude Juncker exige correctement la mise en œuvre de normes sociales, mais une protection respectueuse  ne peut être efficace que si elle peut être demandée devant un tribunal. L'UE ne peut être sauvée que si elle apprécie la création de la sécurité sociale et de la durabilité écologique comme l'un de ses principaux objectifs.

La paix doit également être une base intégrale de l'UE. Il faut reconnaître que le président de la Commission Juncker se sent obligé à la paix "à l'intérieur et à l'extérieur", mais cela est contredite par le Fonds de défense européen annoncé et le favoritisme de l'OTAN en matière de politique de sécurité: seule une politique d'évitement et de solution des conflits au lieu de l'armement militaire peut contribuer activement à la paix dans l'UE et dans le monde.

Enfin, la solidarité doit faire partie de l'idée d'une UE créée à nouveau. L'UE a non seulement l’a nié à la Grèce, au Portugal, à l'Espagne et à l'Irlande, mais elle l'a montré plus que insuffisamment vers les réfugiés de ce monde, même si les raisons de la fuite sont également créées par l'UE.